« Le centre et la périphérie dans la tourmente de la réforme L’Averdy : l’exemple de la ville d’Amiens »

Publication d’Anne-Sophie Condette-Marcant, dans l’ouvrage collectif Centre et périphérie

Centre et périphérie
Sous la direction de Chrystelle Gazeau et Philippe Delaigue
2017, Mare & Martin (Histoire du droit & des institutions)

Présentation de l’éditeur :

De l’organisation de l’Empire romain, jusqu’aux réalités et problématiques actuelles, telle l’intercommunalité, les deux notions de centre et périphérie paraissent indissociables. Les interactions entre un centre et ses périphéries jouent un rôle considérable dans la construction d’un système politique et administratif. La métaphore géométrique est ainsi fréquemment utilisée pour décrire les liens multiples entre un centre fort et les secteurs périphériques qui sont sous son effective domination, ceux qu’il cherche à dominer voire à intégrer. Par la-même, c’est l’histoire des rapports de force, des résistances et libertés locales, mais aussi des compromis et complémentarités qui s’invite dans la présente étude.

A travers une présentation spatiale, chronologique et thématique large, l’objet de cet ouvrage est ainsi d’observer et de penser le point de rencontre. Pour cela, il s’avère nécessaire de saisir le concept de centralité, entendu tant du point de vue symbolique que pratique, dans ses multiples approches, politiques, culturelles, religieuses, économiques et celui de périphérie dont la définition est des plus fluctuante et la théorisation délicate.

La dialectique centre et périphérie offre aux juristes le moyen de bâtir un paradigme, un instrument qui leur permet d’analyser un système concret et dynamique complexe dans des termes simples : division, opposition, domination, ordre, désordre… Cet outil a également ses limites qu’il convient d’identifier.

Chrystelle Gazeau et Philippe Delaigue sont tous deux Maître de conférences d’Histoire du droit à l’Université Jean Moulin-Lyon 3. Ils sont rattachés au Centre Lyonnais d’Histoire du Droit et de la Pensée Politique (CLHDPP).
Avec la collaboration technique de Maxime Blachon, doctorant en histoire du droit à l’Université Jean Moulin Lyon 3.
Contributions de Pierre Allorant, Michèle Bégou-Davia, Pierre Belda, Sébastien Bénétullière, Myriam Biscay, Jean-François Bregi, Christian Bruschi, Anne-Sophie Condette-Marcant, Sébastien Évrard, Chrystelle Gazeau, Jérôme Henning, Sébastien Mathouraparsad, Dominique-Aimé Mignot, Jean-Gabriel Montauban, Marie-Odile Nicoud, Philippine Tronel.

A lire également