AccueilMot de la directrice

Mot de la directrice

"

L’Institut d’Histoire du Droit Jean Gaudemet est une unité mixte de recherche en droit qui, à ce titre, est rattachée à l’Université Paris-Panthéon-Assas et au CNRS (UMR 7184). Elle a aussi un partenariat avec les Archives Nationales.

Au début de l’année 2021, l’Institut d’Histoire du Droit a changé de nom et s’appelle désormais Institut d’Histoire du Droit Jean Gaudemet en l’honneur de l’un des fondateurs d’une des premières équipes CNRS qui servit de socle à la future UMR. En effet, l’UMR 7184 est née en 2001 de la fusion de trois centres de recherche : le Centre de documentation des droits antiques (CDDA), le Centre d’étude d’histoire juridique (CEHJ) et le Centre d’histoire du droit et des institutions (CHDI). Cette triple origine confère à l’Institut d’Histoire du Droit Jean Gaudemet une particularité, celle de réunir des spécialistes de toutes les périodes et de la plupart des branches de l’histoire du droit, depuis la Haute Antiquité (Droits du Proche-Orient ancien), jusqu’à l’Époque contemporaine, en passant par le droit romain, le droit romano-canonique médiéval, l’humanisme juridique et l’ancien droit français. L’Institut d’Histoire du Droit Jean Gaudemet est l’une des deux seules unités mixtes de recherche en France spécialement dédiées à l’histoire du droit, avec le Centre d’Histoire Judiciaire de l’Université Lille II. Il est en importance numérique le second laboratoire d’histoire du droit en Europe après le Max-Planck-Institut für Europäische Rechtsgeschichte de Francfort.

L’Institut d’Histoire du Droit Jean Gaudemet a une stratégie de recherche commune centrée sur le droit romain et la transmission de la romanité. Cette thématique générale se décline en trois axes de recherche : l’exploitation et la valorisation des sources, le commerce juridique et le règlement des conflits, normativité et gouvernance.

A côté de ces axes de recherche qui entrent dans la thématique générale de la transmission de la romanité, l’unité a entrepris d’enrichir ses domaines d’expertise et de s’intéresser aux problèmes juridiques posés par les enjeux des sciences dures. Elle a ainsi créé très récemment un quatrième axe de recherche consacré à l’histoire juridique des sciences. Un premier ouvrage marquant la naissance de l’axe est paru sous le titre L’intégrité scientifique à l’aune du droit, dir. O. Descamps, K. Lairedj, Éditions Panthéon-Assas, 2021.

Pluridisciplinarité et ouverture sur l’international sont les deux qualificatifs qui transcrivent le mieux la vie de l’équipe. Les travaux de l’Institut d’Histoire du Droit Jean Gaudemet font l’objet d’une large reconnaissance dans la communauté scientifique internationale qui se concrétise notamment par des collaborations anciennes et étroites avec de nombreuses institutions étrangères.

Emmanuelle Chevreau
Professeur
Directrice de l’IHD Jean Gaudemet
Retour en haut

Base de données sur ihd.cnrs.fr

Bases de données sur bdd.ihd.cnrs.fr